AS Andaine
Cyclotourisme et randonnée pédestre en Andaine (Basse-Normandie)

Le nom "Andaine"

Toponymie, noms de communes, de hameaux, et ailleurs...

samedi 22 avril 2006, par Damien Robillard.

Le nom de la forêt, qui donne celui du pays qui est autour, a une origine difficile à identifier. Selon les sources, il y en aurait plusieurs.

Origine celtique

En langue celte, "Andaines" signifierait "colline boisée" (dan = élévation). Voir aussi la forêt des "Ardennes".

Source : Andaines, mère de Bagnoles et de Tessé / Jean-Marie Foubert. - Ed. Corlet, 1988.

Origine romaine

Des Romains de la région des Andes (lieu de naissance de Virgile) auraient migré vers l’actuel Maine-et-Loire et y auraient abandonné la racine de ce nom. Il semblerait toutefois qu’il aurait plutôt évolué vers le nom "Angers" (Andes, Andegavi ou Andecavi)

Source : Andaines, mère de Bagnoles et de Tessé / Jean-Marie Foubert. - Ed. Corlet, 1988.

Origine romaine bis

Voir du côté de la déesse romaine de la nature sauvage, des bois et de la chasse "Diane" : forêt de Diane ? lande de Diane ?

Source : Andaines, mère de Bagnoles et de Tessé / Jean-Marie Foubert. - Ed. Corlet, 1988.

Origine "andelle"

L’"andelle" signifierait "hêtraie" ou "foutelaie" dans la région. A vérifier, bien sûr.

Source : Andaines, mère de Bagnoles et de Tessé / Jean-Marie Foubert. - Ed. Corlet, 1988.

Origine "andain"

Cette origine a l’air la plus sûre, mais à vérifier en confrontant les sources bien sûr. Remarquons que le mot "andain" a lui-même plusieurs origines :
- L’"andain" était une quantité d’herbe coupée par le faucheur à chaque pas. Au Moyen-Age, on fauchait les marais boisés ainsi que les clairières cultivées en forêt (aux fonds humides, fréquents en forêt d’Andaine).
- On attribue à une des fées de la forêt, la Gione, la phrase suivante : "J’ai vu Andaines en aveine". L’"aveine" est l’avoine et servait à nourir les chevaux, ce qui semble tout à fait crédible (à part la fée, bien sûr, mais comme toute légende...)
- Les andains seraient des rangées d’arbres selon certains auteurs.
- Ce seraient aussi les dents-de-scie des lignes de crête qui rappelleraient les andains des moissonneurs.
- Aujourd’hui on utilise l’"andain" en sylviculture : à l’issue d’une coupe ou d’un débardage, il s’agit des bandes de branches et de rémanants à dégager du terrain qu’on reboisera.

Source : Andaines, mère de Bagnoles et de Tessé / Jean-Marie Foubert. - Ed. Corlet, 1988.


- Toujours sous l’origine "andain", on trouve la définition d’"andaineur" dans la wikipédia : c’est une machine agricole qui sert à mettre en andain le foin ou la paille. Et l’andain est la ligne continue de fourrage résultant du travail de cette machine.


Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL